« JE SUIS UN HÉROS » de René Bizac

"JE SUIS UN HÉROS"

Où : Le Senghor – Centre culturel d’Etterbeek

Pour cela, vous n’avez qu’à me communiquer par courriel (contact@scenocity.be) votre nom, le nombre de places et le jour (Jeudi 4, vendredi 5 ou samedi 6). Et ce avant le jeudi 4 midi.

37313534_1612760318834860_3392231768143691776_n
MISE EN SCÈNE ET DRAMATURGIE : René Bizac et Nathalie Huysman
AVEC : Lazare Minoungou et Max Vandervorst
SCÉNOGRAPHIE ET COSTUMES : Hélène Kufferath
CRÉATION LUMIÈRE : Laurent Kaye
RÉGISSEUR : Faustine Duflou
PRESSE : Cathy Simon
Un spectacle du Théâtre Intranquille asbl, coproduit par Le Senghor et Le Jacques Franck , en collaboration avec la Compagnie de L’Hydre.
« Je suis un héros », est le lauréat du Comité de lecture du Tarmac (La Scène Internationale Francophone, Paris), pour la saison 2016-2017. Il est publié chez Lansman Editeur.
Coumba Jean-Denis ne comprend pas…
Sa tête n’est plus sa tête.
Son corps n’est plus son corps.
Il est perdu et ne trouve pas d’explications.
Alors il raconte son histoire, depuis le début, pour chercher la lumière…
Une nuit il a fait un rêve.
L’Ancêtre lui est apparu et lui a dit:
« Tu es un héros, Coumba, et tu dois partir! »
Alors il est parti, « galette de sorgho et vache-qui-rit pour la route ».
Il est parti, avec Diabaté, le presque-frère, qui s’accroche à ses pas.
Il a marché pendant des jours, traversé des frontières, donné des billets.
Il a pris la mer, à trois cent sur un bateau-pirogue.
Il a bravé la tempête.
Il a joué des coudes, des bras, des pieds, pour « rester sur les planches ».
C’était eux ou lui, alors c’est lui.
Un héros ça doit survivre, alors il a survécu.
C’est donc un héros qui arrive à la nage dans port d’Anvers-Belgique.
Tout le monde se l’arrache. Tout le monde ne veut que lui. Et d’abord le très considéré-bourgmestre…
D’un village du Burkina-Faso, aux quartiers chics de Paris, en passant par le Sénégal, Anvers et Rungis, le parcours d’un « migrant », qui apprend à devenir « un héros ».
« Je suis un héros » convoque l’humour et l’imaginaire du conte pour déconstruire l’image du « migrant » et celle du « héros ».
« Je suis un héros » est une fable décalée qui révèle, par l’absurde, la sauvagerie de notre monde, et s’ouvre vers d’autres possibles…