IMG_0830

Scenocity invité au « Eté Divert Festival  » à Charleroi (Organisé par Divertiscènes)

Le Festival Eté Divert’, c’est une petite graine qui a germé dans l’esprit de Daniel Branswyk, administrateur de La Ruche Théâtre mais également trésorier de Divertiscènes. Grand passionné de théâtre, il rêvait de voir naître à Charleroi un festival d’été à l’instar de Spa ou même, soyons fous, d’Avignon.

Son idée était d’occuper les espaces de La Ruche Théâtre et du Poche Théâtre durant les deux mois d’été afin d’offrir la possibilité aux habitants de la région ou aux touristes de s’occuper culturellement durant leur passage à Charleroi. Divertiscènes pourrait alors louer ces bâtiments qui restent vides durant près de deux mois et, par la même occasion, soutenir les artistes en leur proposant des salles à prix cassés pour y organiser des événements à caractère culturel (spectacles, concerts ou stages).

 

Scenocity à présenté en création en juillet 2017 « La Baby-sitter « 

de René de Obaldia

Par la Cie Storyboard, une production Scenocity.

En création au CC Bruegel du 5 au 9 juillet 2017 – Spectacle sélectionné au festival Divertiscènes  en juillet salle de la Ruche Marcinelle.  Reprise à la salle des conférences à Woluwe-Saint-lambert du 11 au 15 septembre 2017.

Le trio comique classique: le mari, la femme et la maîtresse, au service d’une émouvante oeuvre poétique sur le mystère des êtres et de l’au-delà.

 

Brigitte vient d’apprendre que son mari, Pierre, a une maîtresse. En proie à une douloureuse crise de jalousie, Brigitte convie Viviane à l’appartement familial. Tandis que les deux femmes s’affrontent en une vibrante joute verbale oscillant entre haine et complicité, Pierre est victime d’un accident de voiture et son fantôme surgit…

Quand la bonne soeur débarque, le couple éclate !

Affalés dans leur salon, Elvire et Franklin sont attendus à dîner chez des amis. Mais ils resteront cloués chez eux : la baby-sitter sur laquelle ils comptaient pour garder leurs enfants n’arrive pas. On sonnera enfin à la porte mais ce ne sera pas tout à fait la personne qu’ils attendaient…

 

Note d’intention

 

Le choix de monter et d’interpréter la « La baby-sitter » suivi de « Deux femmes ppour un fantôme » comme projet professionnel pour les comédiens de « Scénocity » résulte d’une envie de partager l’amour de la comédie dans une pièce dynamique, drôle et percutante.

Le grand intérêt de cette mise en scène était d’offrir aux comédiens la possibilité de passer par toute une palette d’états et d’émotions ;  ainsi tour à tour ils passent du rire aux larmes, de la provocation à la pureté et de la sagesse à la folie.

En effet, si la pièce soulève dans un premier temps l’ennui du couple que forment Elvire et Franklin, leur quotidien va être bouleversé avec l’arrivé de sœur Epine.

Si au départ le couple décide de se jouer de la sœur en ébranlant ses croyances, ce petit jeu malsain va petit à petit égratigner leurs certitudes et mettre en péril leur mariage.

Ainsi, si Sœur Epine finit par céder aux tentations, le couple, lui, finit par éclater avant peut-être de se résonner.

 

Distribution

 

.

Distribution : Jaklin Corman – Caroline Braeckman – Giacomo Ingoglia 

 

Mise enscène : Sandro Palomba

Production : Scenocity asbl

Création lumière et vidéo : Philippe Cornette